Avis de marché

6.18.1.1. Interventions dans le cadre de l'augmentation de la capacité d'accueil des visiteurs et l'amélioration de la performance énergétique du bâtiment Blomme qui abrite actuellement le centre d'art Wiels, situé avenue Van Volxem 354, 1190 Bruxelles (Forest) - Marché de travaux - Adjudication ouverte

La description des travaux ci-après est purement indicative ; les soumissionnaires ne peuvent se prévaloir des différences apparentes qu’ils relèveraient entre celle-ci et les métrés descriptif ou récapitulatif ou avec les plans.
Ce marché concerne les interventions à effectuer dans le cadre de l’augmentation de la capacité d’accueil des visiteurs et l’amélioration de la performance énergétique du bâtiment « Blomme ». Celui-ci abrite actuellement le Centre d'Art Contemporain « Wiels ». Ce bâtiment est situé avenue Van Volxem 354 à 1190 Bruxelles.
Cet immeuble est classé dans sa totalité depuis 1993 par l’Arrêté du Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale portant classement comme monument des façades à rue et latérales, de la toiture ainsi que de la salle de réception au rez-de-chaussée de l’ancien immeuble de bureaux de la brasserie Wielemans, sis avenue Van Volxem n°366-368 à Forest pour ses valeurs architecturales, historiques et patrimoniales. Ce site est un des rares témoins de l’architecture industrielle moderniste à Bruxelles.
La volonté de ce projet est de conserver l’intégrité et l’homogénéité des volumes existants et d’y annexer les services nécessaires en tant qu’objets clairement distincts.
En 2004, la restauration du bâtiment « Blomme » a subi une opération de rénovation urbaine dans un quartier particulièrement fragile à la jonction des communes de Forest et de Saint-Gilles.
Depuis lors, le Wiels est devenu un pôle d’attractivité artistique, culturelle et touristique pour Bruxelles.
Les travaux projetés consistent en :
1. Divers aménagements intérieurs et augmentation de la capacité d’accueil de l’ancienne salle de brassage :
? Installation de deux escaliers de secours supplémentaires pour évacuer la salle de brassage ;
? Création d’un nouvel accès à la toiture ;
? Aménagement de certains espaces intérieurs :
o Au niveau -3 : installation d’une cuisine, réaménagement de l’atelier éducatif et de l’atelier technique
o Au niveau +4 : installation d’une kitchenette et de sanitaires pour la salle de séminaire ;
o Au niveau +5 : installation d’une kitchenette et de sanitaires pour la salle de séminaire ;
o Travaux d’achèvement de l’auditoire au -1
2. Amélioration de la performance énergétique
? Isolation partielle des façades par l’intérieur ;
? Amélioration de la performance des châssis de l’ancienne salle de brassage ;
? Renforcement du système de refroidissement, notamment à l’aide d’une géothermie.
L’attention de l’entreprise est attirée sur le fait que les travaux sont à réaliser dans un site classé et fréquenté quotidiennement par le public. A cette fin, des délais intermédiaires sont à respecter, conformément à l’art. 76 : Délai d’exécution et conduite des travaux.
Outre le fait que l’adjudicataire devra gérer son chantier tenant compte de l’accessibilité aux usagers, il lui est signalé que tout matériel de chantier employé devra être adapté à la fragilité du site et être approuvé par le fonctionnaire-dirigeant.

Date de publication
23-12-2014
Date limite
30-01-2015 à 11:00
Secteur commercial (CPV)
45000000 - Travaux de construction
45300000 - Travaux d'équipement du bâtiment
45400000 - Travaux de parachèvement de bâtiment
Codes de la région (NUTS)
BE1 - RÉGION DE BRUXELLES-CAPITALE / BRUSSELS HOOFDSTEDELIJK GEWEST
Type de contrat
Travaux
Procédure
Ouverte

Pouvoir adjudicateur

Nom officiel
Direction Infrastructure de Transport
Adresse postale
rue du Gouvernement provisoire, 9-15, 1000 Bruxelles, BE
Point(s) de contact
Direction Infrastructure de Transport
À l'attention de
Madame AC Bauduin

Quantité ou étendue du marché

-

Conditions de participation

Situation propre des opérateurs économiques, y compris exigences relatives à l’inscription au registre du commerce ou de la profession

Droit d'accès
Art. 61 §1. Conformément à l’article 20 de la loi du 15.06.2006 relative aux marchés publics et à certains marchés de travaux, de fournitures et de services, est exclu de l’accès au marché, à quelque stade que ce soit de la procédure, le candidat ou le soumissionnaire qui a fait l’objet d’une condamnation prononcée par une décision judiciaire ayant force de chose jugée dont le pouvoir adjudicateur a connaissance pour :
1° participation à une organisation criminelle telle que définie à l’article 324bis du Code pénal;
2° corruption, telle que définie à l’article 246 du Code pénal;
3° fraude au sens de l’article 1er de la convention relative à la protection des intérêts financiers des communautés européennes, approuvée par la loi du 17 février 2002;
4° blanchiment de capitaux tel que défini à l’article 3 de la loi du 11 janvier 1993 relative à la prévention de l’utilisation du système financier aux fins du blanchiment de capitaux et du financement du terrorisme.
En vue de l’application du présent paragraphe, le pouvoir adjudicateur demande, le cas échéant, aux candidats ou soumissionnaires de fournir les renseignements ou documents nécessaires. Lorsqu’il a des doutes sur la situation personnelle de ces candidats ou soumissionnaires, il peut s’adresser aux autorités compétentes belges ou étrangères pour obtenir les informations qu’il estime nécessaires à ce propos. Le pouvoir adjudicateur peut déroger à l’obligation visée au présent paragraphe pour des exigences impératives d’intérêt général.
§2. Conformément à l’article 20 de la loi, peut être exclu de l’accès au marché, à quelque stade que ce soit de la procédure le candidat ou le soumissionnaire :
1° qui est en état de faillite, de liquidation, de cessation d’activités, de réorganisation judiciaire ou dans toute situation analogue résultant d’une procédure de même nature existant dans d’autres réglementations nationales;
2° qui a fait l’aveu de sa faillite ou fait l’objet d’une procédure de liquidation, de réorganisation judiciaire ou de toute autre procédure de même nature existant dans d’autres réglementations nationales;
3° qui a fait l’objet d’une condamnation prononcée par une décision judiciaire ayant force de chose jugée pour tout délit affectant sa moralité professionnelle;
4° qui, en matière professionnelle, a commis une faute grave;
5° qui n’est pas en règle avec ses obligations relatives au paiement de ses cotisations de sécurité sociale conformément aux dispositions de l’article 62;
6° qui n’est pas en règle avec ses obligations relatives au paiement de ses impôts et taxes selon la législation belge ou celle du pays dans lequel il est établi, conformément aux dispositions de l’article 63;
7° qui s’est rendu gravement coupable de fausses déclarations en fournissant des renseignements exigibles en application du présent chapitre ou qui n’a pas fourni ces renseignements.
§4. Par le seul fait de participer à la procédure de passation, les soumissionnaires déclarent implicitement qu'ils ne se trouvent dans aucun des cas d'exception visés à l'art.61 §§1 et 2. Avant de prendre la décision d'attribution, le pouvoir adjudicateur examine la situation du soumissionnaire qui entre en ligne de compte pour devenir l'adjudicataire.

Art. 66. Les dispositions des articles 61 à 65 s'appliquent individuellement aux participants qui :
1° introduisent ensemble une demande de participation et ont l’intention de constituer, en cas de sélection, un groupement sans personnalité juridique.
2° ou, qui, en tant que groupement sans personnalité juridique, déposent ensemble une offre.

Capacité technique

En application de la Loi du 20.03.1991 organisant l’agréation des entrepreneurs de travaux, le soumissionnaire joint à son offre :
1° soit la preuve de son agréation comme entrepreneur de travaux pour l'exécution de travaux de catégorie D et de classe correspondant au montant de l'offre (classe 6 estimée par le pouvoir adjudicateur) ;
2° soit l'offre d'une agréation équivalente résultant d'un certificat ou de son inscription sur une liste officielle d'entrepreneurs agréés dans un autre état membre de l'Union européenne, éventuellement complétée par tout document qui peut démontrer l'équivalence entre cette certification ou inscription et l'agréation exigée telle que visée au 1° ;
3° soit les pièces justificatives alternatives nécessaires conformément à l'article 3 §1er 2° de la loi du 20 mars 1991 relative à l'agréation d'entrepreneurs de travaux;
Un candidat ou soumissionnaire ne peut pas faire appel à la capacité d'autres entités si le droit d'accès a été refusé à ces dernières en vertu de l'article 21 de la loi du 15 juin 2006 relative aux marchés publics et à certains marchés de travaux, de fournitures et de services.

Niveau(x) spécifique(s) minimal(aux) exigé(s):

agréation comme entrepreneur de travaux pour l'exécution de travaux de catégorie D et de classe correspondant au montant de l'offre (classe 6 estimée par le pouvoir adjudicateur)

Testez TenderWolf pendant :trialPeriod jours gratuitement et sans engagement!

Le mois dernier, rien qu'en Belgique, pas moins de 1720 nouveaux marchés publics ont été annoncés.

Chaque année, en Belgique, environ 20 000 appels d'offres publics sont émis, allant de travaux de plomberie à des grands travaux d'infrastructure, en passant par des repas scolaires et des systèmes informatiques. Ils représentent un montant avoisinant les 50 milliards d'euros.

Testez TenderWolf pendant 30 jours gratuitement et sans engagement!