VIVAQUA
Aankondiging van een opdracht – nutssectoren

Travaux de réparation des bétons à l’usine de Tailfer pour une durée potentielle de 4 ans

Le présent accord-cadre a pour objet la réparation structurelle et l’application d’un système de protection et d’imperméabilisation des surfaces en béton en contact avec l’eau potable de l’usine de traitement d’eau de Tailfer, sise le long de la Meuse, rue Rochers de Frêne à 5170 LUSTIN.
Le système de protection qui sera appliqué a été défini dans le cadre d’un autre marché public ; il s’agit des produits suivants, de la société BASF :
- Mortier MasterEmaco S488
- Revêtement MasterSeal 550
- Armature FX Mesh.
Il seront fournis sur chantier par l’adjudicataire du marché précité, qui procèdera au contrôle de leur bonne application et participera aux différentes réceptions techniques qui seront effectuées en cours de travaux.
Les travaux seront exécutés en plusieurs phases pendant une période potentielle de 4 ans ; chaque phase fera l’objet d’une mise en concurrence entre les opérateurs choisis dans le cadre de la présente procédure.

Date de publication
18-11-2014
Deadline
10-12-2014 à 16:00
Secteur commercial (CPV)
45262330 - Travaux de réparation d'ouvrages en béton
Codes de la région (NUTS)
BE3 - RÉGION WALLONNE
Type de contrat
Travaux - Exécution
Procédure
Négociée

Pouvoir adjudicateur

Nom officiel
VIVAQUA
Adresse postale
Bd. de l’Impératrice 17-19, 1000 Bruxelles, BE
Point(s) de contact
le Représentant du Service Dirigeant

Conditions de participation

Situation propre des opérateurs économiques, y compris exigences relatives à l’inscription au registre du commerce ou de la profession

Par l’introduction d’une demande de participation au marché, le candidat est présumé déclarer sur l’honneur qu’il ne se trouve pas dans un des cas d’exclusion visés aux paragraphes 1er et 2 de l’article 66 de l’arrêté royal du 16 juillet 2012 relatif à la passation des marchés publics dans les secteurs spéciaux.
VIVAQUA se réserve le droit de vérifier, soit auprès du candidat, soit directement auprès de tiers, la véracité de cette déclaration.
Par ailleurs, le candidat joint obligatoirement à sa demande de participation :
? une attestation de l’Office National de Sécurité sociale portant sur l’avant-dernier trimestre civil écoulé avant la date limite de réception des offres et dont il résulte qu’il est en règle en matière de paiement de ses cotisations sociales ; le candidat relevant d’un autre Etat membre de l’Union européenne, joindra une attestation comparable, conformément au § 2 de l’article 67 de l’arrêté royal précité
? des attestations dont il résulte qu’il est en règle par rapport à ses obligations fiscales professionnelles en matière de contributions directes et de T.V.A., au sens de l’article 68 de l’arrêté précité
? un extrait récent du casier judiciaire de la société.

Capacité technique

Le candidat doit démontrer sa capacité technique à exécuter le marché, à prouver par
? un certificat d’agréation en sous-catégorie D1 / classe 5 au minimum, ou un dossier justificatif conforme au prescrit de l’article 3 § 1er, 2° de la loi du 20 mars 1991 organisant l’agréation d’entrepreneurs de travaux ou, pour les entrepreneurs d’un autre Etat membre de l’Union européenne, un certificat délivré par l’organisme de certification compétent ou la preuve de l’inscription sur une liste d’entrepreneurs agréés dans cet autre Etat membre, avec tout document de nature à établir l’équivalence de cette certification ou de cette inscription avec l’agréation requise ci-dessus,
? une liste comportant un minimum de 2 références de marchés comparables (réparation ou traitement de bétons d’ouvrages d’art en contact avec l’eau potable) exécutés au cours des 5 dernières années précédant celle du lancement du présent marché ; la liste en question comportera ou sera accompagnée d’une description complète et précise de chacune des références invoquées ; le candidat y joindra, pour chaque référence invoquée, une attestation de bonne exécution émanant du client, ou mentionnera les coordonnées précises d’une personne de contact auprès de celui-ci
? une certification (niveau A minimum) conforme aux prescriptions PTV-BPC-560-01 et au règlement TRA-BPC-560-01 du BCCA , certification délivrée par un organisme agréé (BCCA)
? une certification sur base de la norme ISO 9001 – 2008, délivrée par un organisme qualifiée, ou certification / mesures de garantie de la qualité équivalentes,
? une certification en qualité d’applicateur préféré délivrée par la société « BASF Construction Chemicals Belgium » pour la mise en œuvre des systèmes de réparation et des systèmes de protection, d’étanchéité et d’imperméabilisation des surfaces de béton.
? la liste du personnel susceptible d’être mise à disposition en vue de l’exécution de l’accord-cadre, accompagnée des curriculum-vitae des agents ; il est impératif que le candidat apporte la preuve qu’il dispose au sein de l’entreprise
o d’au minimum 25 exécutants, disposant d’une expérience de chantier de minimum 1 an.
o parmi ceux-ci, d’un minimum de 8 exécutants qualifiés (conformément au § 4.1.1 du certificat de qualification BPC-560-1 certificat de qualification à produire) disposant chacun d’une expérience de chantier de 2 ans minimum.
o de membres du personnel d’encadrement maîtrisant le français et susceptibles d’être affectés à l’accord-cadre.
A supposer que le candidat fasse état des capacités de tiers pour établir sa propre capacité à exécuter le marché, il joint obligatoirement à sa demande de participation
? la preuve que ce/ces tiers ne se trouve(nt) pas en situation d’exclusion, conformément aux exigences susmentionnées,
? la preuve que ce/ces tiers dispose(nt) de la capacité technique à exécuter le marché, conformément aux exigences susmentionnées,
? l’engagement écrit de ce/ces tiers de mettre les moyens nécessaires à disposition du soumissionnaire.
Seuls les candidats sélectionnés recevront le cahier spécial des charges ; il est donc impératif que les documents précités soient adressés dans le délai imparti pour que la demande de participation soit prise en considération.